La sérigraphie : une impression artisanale

La sérigraphie est un procédé très ancien qui s'apparente au pochoir. Le mouvement Pop Art avec, entre autres, Andy Wharol l'a popularisée et c'est, depuis, un des média préféré des artistes. Aujourd'hui, grâce à sa complémentarité avec le numérique, la sérigraphie est devenue une alternative d'impression distinctive et haut de gamme.

Le principe est simple : chaque couleur imprimée nécessite un cadre sur lequel est tendu un très fin tissus de polyester, traité de façon à laisser, ou non, passer l'encre. Le tirage se fait manuellement, feuille à feuille et couleur par couleur.

La sérigraphie n'est pas une impression mécanisée, elle offre un rendu d'impression particulier, recherchée par les designers et les artistes : couleurs composées sur-mesure, supports spéciaux, encres métallisées, phosphorescentes, fluorescentes… La sérigraphie crée la surprise et l'exception.

 
 
Cadresup_TraitementImages.jpg

Le traitement de votre image

Pour être imprimée en sérigraphie, les couleurs de votre image doivent être séparée sous forme de différents fichiers numériques : un par couleur. Chaque teinte d'encre peut être rendue plus ou moins transparente, on peut ainsi superposer plusieurs teintes et obtenir des résultantes. Une séparation bien menée peut ainsi multiplier le potentiel coloré de votre document.

Ces fichiers numériques peuvent comporter des aplats ou des trames : les trames sont indispensables à l'obtention d'un ton continu (dégradé). Ces trames peuvent être plus ou moins fines selon le support et l'effet recherché. Si l'impression sur supports lisses accepte très bien une trame fine, les supports absorbants ou à grain, comme le textile ou le bois, réclament une trame plus épaisse qui sera diffusée par absorption de l'encre.

Les fichiers séparés sont ensuite envoyés sur notre traceur qui imprime en noir des films transparents au format réel.

 


Ensuite, la préparation des cadres

C'est une étape lente et technique qui nécessite du soin à chaque opération. Les cadres seront choisi en fonction du format à imprimer et des caractéristiques du support, chaque couleur nécessitant un cadre et une préparation spécifique. La surface de ces cadres est enduite d'une couche d'émulsion photosensible puis séchée. On expose ensuite le cadre, recouvert par le film partiellement transparent (typon), aux rayons ultra-violets pour rendre certaines zones du cadres imperméables à l'encre. Le cadre est ensuite rincé pour désagréger l'émulsion protégée des ultra-violets et le motif à imprimer se révèle. Le cadre est de nouveau séché et éventuellement retouché.

20180106_184054_2.jpg

DSC_0529_LD.jpg

Enfin, le tirage manuel

Le cadre préparé est fixé sur la table de sérigraphie. Le réglage du "hors-contact" permet de s'assurer de la bonne distance avec le support situé à plat sous le cadre. Le tirage s'effectue à la main, en raclant l'encre à travers le tissu tendu afin de déposer une fine couche fine, homogène et régulière.

Les différentes couleurs sont tirées séparément ; Entre chaque couleur, un temps de séchage sur claie est nécessaire. Le calage des couleurs s'effectue manuellement en début de tirage afin d'assurer leur parfait repérage.

Tout ces gestes manuels demandent savoir-faire et expérience.